Parfois. La perspective d'effectuer une corvée de taille est si décourageante que l'on ne sait pas par quel bout commencer. Il peut s'agir de la préparation des fêtes de Noël ou autre, Hanouka etc. de la rédaction d'un rapport spécialement complexe ou de l'organsation d'un déménagement.

Connaissez-vous cette devinette ? "Comment avaler un éléphant ? une bouchée à la fois. " 

Je vous invite donc à scinder en plusieurs petites tâches.

Ensuite, accordez-vous une faveur après chaque bouchée d'éléphant : une tasse d'éléphant, cinq minutes sur internet, une activité que vous apprécier spécialement et que vous pouvez intercaler entre vos bouchées d'éléphant (pourquoi ne pas sortir le chien ?) 

Si la corvée prend beaucoup de temps, vous devrez peut-être vous accorder une récompense plus substantielle toutes les trois ou quatre bouchées.

Du moment que vous consacrez la majeure partie de votre temps à effectuer le travail plutôt qu'à vous faire plaisir, c'est sans doute la meilleure façon de progresser.

Et comme à chaque fois, vous réaliserez subitement que vous touchez au but en voyant la lumière au bout du tunnel.