23 juin 2015

Restez calme

Réfléchissez a votre réaction lorsque quelqeu'un essaie de vous faire faire ce qu'il veut en criant ou en éclatant  en sanglots.  Ca ne  fait pas vraiment avancer les choses, n'est pas ?   Les gens réagissent plutot mal aux déchainements émotionnels,  quels qu'ils soient, alors si vous souhaitez qu'ils vous écoutent, mieux vaut eprimer votre avis en évitant toute émotion négative.

Je connais une femme qui réussit à faire une crise d'asthme dés que ses enfants refusent de faire ce qu'elle demande 'je précise qu'il s'agit d'enfants adulte; je n'ais jamais essayé cette technique auprès de jeunes enfants, mais je doute fort qu'elle donne un résultat quelconque)  A court terme, sa manoeuvre fonctionne, mais aujourd'hui, les grands enfants évitent tout simplement d'appeler leur mère ou de lui rendre visite pour éviter qu'elle recommence.

A long terme, ce type de comportement est parfaitement stérile.

Quand les gens se sentent attaqués, verbalement ou émotionnellement (ou les deux a la fois) ils se mettent en position défensive.Or, personne n'aime avoir affaire a des personnes qui sont sur la défensive, car en général, elles ne vous aident pas a réalisez vos projets.

 

R.Templar

 

 

Posté par solang7 à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Acceptez ce qui est

Fondement étrange que de devoir accepter ce qui est. Surtout lorsque l’on nous a appris à nous défendre et à nous protéger. Heureusement, ce principe ne s’applique pas de manière constante ou alors, il ne signifie pas qu’on accepte tous les événements sans réagir.


Accepter ce qui est, ne correspond pas du tout à une attitude fataliste où tout ce qui arrive doit être considéré comme étant la destinée. Celui qui accepte ce qui est, ne s’arrête pas en chemin, comme s’il se contentait d’accepter et puis, plus rien.
En fait, accepter ce qui est, c’est dans un premier temps accueillir la réalité comme elle est au moment présent.


Supposons qu’il s’agisse d’un exercice que l’on vous demande de faire. Juste un cours instant. Que pensez-vous qu’il puisse se produire ? Vous allez observer, identifier ce qui se passe, peut-être même le noter pour ne pas l’oublier. Vous allez constater des émotions plus ou moins fortes. Très vite, vous allez avoir envie d’exprimer ce qui se passe à l’intérieur de vous et de réagir. Mais, l’exercice ne vous y autorise pas.
C’est ici que l’exercice prend du sens. Ne pas être autorisé à réagir. Ne pas réagir, ne veux pas dire rester inactif et sans réponse.
Ce qu’il faut, c’est identifier tous les aspects de la vie, les accepter comme ils arrivent, puis, au moment opportun, se donner les moyens de changer ce qui peut l’être ou s’adapter avec sagesse et discernement.


C’est souvent au cours de cette phase que les problèmes arrivent. Tous ceux qui n’ont pas accepté la réalité comme elle est, ne respectent pas non plus la vie et ne se s’occupent plus de savoir s’ils la dénaturent.
Ils ne savent rien faire d’autre que satisfaire leurs pulsions primaires. L’ego les a transformés au point d’en faire des êtres malveillants et parfois même diaboliques.
Accepter la réalité, c’est donc l’accueillir et après l’avoir intégré, nous adapter pour mieux la transformer, sans nuire à l’humanité, ni aux animaux, ni à la nature tout entière. En fait, c’est une pratique qui nous apprend à nous responsabiliser.
C’est tout l’art d’agir par la non-réaction. La réaction est primaire et elle obéit à l’instinct de survie, elle ne peut donc être mue par la sagesse et le désir de rendre le monde meilleur.

Posté par solang7 à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,