18 janvier 2015

Conseils pour trouver un bon généraliste :

Un choix important

Dans le cadre du "parcours de soins coordonnés", l'Assurance Maladie vous demande de choisir et de déclarer votre médecin traitant. Il s’agit généralement de votre médecin généraliste, même si ce n’est pas une obligation (vous pouvez aussi choisir un spécialiste). 

Le choix d’un généraliste est important car c’est le médecin que l’on consulte le plus souvent. 
Or, vous devrez parfois en consulter plusieurs avant de trouver celui qui vous convient. 

Nous vous proposons ci-dessous plusieurs critères objectifs et subjectifs pour vous aider à bien choisir. 

 

Les critères à prendre en compte

Pour bien choisir son généraliste, il faut tenir compte de plusieurs éléments que vous pourrez facilement vérifier dès la première consultation

Avant même de rencontrer le médecin, vous pouvez juger l’accueil téléphonique, la facilité à obtenir un rendez-vous et l’accessibilité du cabinet. Ce dernier point peut être important, par exemple pour les personnes handicapées. 

Lors de la consultation, vous pourrez vous faire une idée sur les points suivants : 
• la ponctualité du médecin par rapport à l’heure du rendez-vous 
• le sens du contact : ce médecin vous inspire-t-il confiance ? pourrez-vous lui parler de vos problèmes personnels ou professionnels ? 

Outre ces critères "subjectifs", il est très important de tenir compte des critères objectifs suivants : 
l’hygiène du cabinet et du médecin : papier jetable sur la table d’examen, lavage de mains, etc. 

l'indépendance du médecin vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique : son cabinet est-il envahi d’échantillons et de médicaments, ou de stylos portant le logo des laboratoires ? 

• sa capacité d’écoute : vous laisse-t-il vous exprimer ou vous interrompt-il systématiquement ? vous explique-t-il le diagnostic et le contenu de l’ordonnance (la posologie, les effets secondaires) ? vous consacre-t-il assez de temps ? 

le prix de la consultation : ce médecin est-il de secteur 1 (conventionné) ou 2 (honoraires libres) ? accepte-t-il les patients qui bénéficient de la CMU ? 
A noter : le secteur 1 ou 2 doit être affiché dans la salle d’attente ; vous pouvez aussi choisir un médecin selon ce critère sur le site de l'Assurance Maladie (lien ci-dessous). 

• la disponibilité du médecin : fait-il ou non des visites à domicile ? le cabinet est-il ouvert le samedi et le soir ? 
• la rédaction de l’ordonnance 
• le réseau de spécialistes : ce généraliste dispose-t-il d’un réseau de spécialistes compétents vers qui il pourra vous orienter ? 

 

Déclarer son médecin traitant

L'Assurance Maladie vous demande de choisir et de déclarer votre médecin traitant pour pouvoir être remboursé dans le cadre du "parcours de soins coordonnés". 

Vous pouvez opter pour le médecin de votre choix : médecin de famille, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non… Vous devez ensuite le déclarer à votre caisse d'Assurance Maladie à l’aide d’un formulaire papier ou sur Internet. 

Par la suite, vous êtes libre de changer de médecin traitant, sans condition à remplir et sans avoir besoin de vous justifier. Il vous suffit de faire une nouvelle déclaration auprès de votre caisse d'Assurance Maladie. 

Vous devez faire une nouvelle déclaration : 
• si vous changez de médecin traitant ou vous déménagez 
• si votre médecin traitant cesse son activité, change d'activité ou déménage. 

Posté par solang7 à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 février 2014

Propriété médicinal de l'ortie

 

  • Adaptogène

    Elle régularise les fonctions vitales en améliorant le fonctionnement général de l'organisme, stimule les défenses immunitaires et améliore la résistance physique. Ce qui en fait une plante particulièrement intéressante pour les sportifs, les travailleurs manuels et les personnes âgées.

 

  • Dépurative

    L'ortie possède une extraordinaire capacité à éliminer les toxines accumulées dans l'organisme : urée, ions chlore et acide urique. Ceci grace à ses propriétés diurétiques.

 

  • Diurétique

    L'ortie augmente le débit urinaire au début du traitement (urines + foncées), mais son utilisation exige de boire des quantités d'eau importantes pour ménager la fonction rénale.

 

  • Anti-rhumatismale, anti-goutteuse

    Grace à ses propriétés dépuratives et reminéralisantes, l'ortie améliore la fonction des articulations en chassant les dépôts métaboliques et en améliorant la qualité des cartilages, grâce à sa richesse en silice.

 

  • Anti-anémique

    L'ortie constitue l'un des meilleurs remèdes naturels pour prévenir l'anémie. Du reste, le fer contenu en abondance dans ses feuilles est particulièrement assimilable.

 

  • Anti-scorbutique

    L'ortie a été utilisée au XIXème siècle contre le scorbut. Les peaux rouges l'utilisaient du reste pour cet usage. Sa richesse en vitamine C plaide tout à fait dans ce sens.

 

  • Hémostatique, anti-hémorragique

    De nombreux témoignages comme ceux de Cazin et du Dr HenriLeclerc confirment les remarquables propriétés hémostatiques dujus d'ortie fraîche efficace à forte dose (un verre matin et soir), aussi bien en hémorragie externe qu'interne.

 

  • Galactogène (feuilles et graines)

  Propriété largement constatée chez les nourrices et utilisée dans plusieurs spécialités vétérinaires.

  • Emménagogue (racine)

    Tout comme elle a la propriété de régulariser les urines et les selles, l'ortie provoque les règles en cas d'absence et les diminue en cas d'excès. C'est vraiment la plante de l'équilibre.

 

  • Anti-allergique, anti-histaminique

    Bien qu'allergisante par son pollen, l'ortie possède des propriétés anti-histaminiques utiles en cas d'allergie, en cure de longue durée. On peut même fumer de l'ortie lors des crises d'asthme.

 

  • Aphrodisiaque (graines)

    Les graines d'ortie à membranes (Urtica membranacea) sont réputées comme les plus aphrodisiaques.

 

  • Alcalinisante

     Aide à restaurer l'équilibre acido-basique, mis à mal par l'alimentation moderne très acidifiante (trop de sucre, de viande, d'alcool et pas assez de fruits et légumes).

 

  • Reminéralisante

Par sa richesse en minéraux (calcium, magnésium, zinc, fer...), l'ortie constitue l'une des meilleures plantes reminéralisantes de notre pharmacopée. A utiliser en tisane le matin en cure de longue durée, ou en gélules à forte dose (pratique, mais plus coûteux).

 

  • Tonique-astringent

Sans être excitante, l'ortie tonifie les différentes fonctions de l'organismeOn peut dire qu'elle contribue à restaurer en douceur, en particulier le système urinaire.

 

  • Anti-inflammatoire (surtout la racine)

  Cette propriété est notamment utilisée dans le traitement de l 'adénome de la  prostate.

  • Anti-cancéreuse ?

    Plusieurs études in vitro et in vivo ont montré l'intérêt de l'ortie comme adjuvant dans le traitement du cancer.

 

Voir aussi les articles suivants : 

 

source : http://urticamania.over-blog.com/page-1371476.html

 

Posté par solang7 à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,