19 mars 2014

Vertus de l'Artichaut

Les vertus santé de l'artichaut

  • Cyanara scolymus favorise l'élimination urinaire et stimule le foie.
  • C’est surtout un champion de la lutte contre le vieillissement cellulaire.
Les vertus santé de l'artichaut

L'artichaut est bon pour stimuler le foie

L’artichaut a des propriétés dépuratives mais aussi cholérétiques. Il stimule la sécrétion biliaire par le foie et l’évacuation de la bile vésiculaire grâce à la cynarine ou acide dicaféylquinique. Mais la cynarine est essentiellement concentrée dans la tige et les feuilles de l’artichaut. Les parties que nous consommons en contiennent peu. Les infusions de feuilles sont donc les seules qui paraissent efficaces pour stimuler le foie. En revanche les polyphénols de l'artichaut aideraient à lutter contre le cancer du foie en provoquant l'apoptose des cellules cancéreuses du foie. (1)

 

Il facilite l'élimination urinaire

L’artichaut facilite surtout l’élimination urinaire : il est légèrement diurétique grâce à son potassium et son inuline. Comme tous les diurétiques, il fait perdre de l’eau, mais pas des graisses. En revanche il pourrait intervenir dans la sensation de satiété par un effet coupe-faim. Une étude hongroise a montré que parmi les enfants et adultes obèses qui suivent un régime pauvre en calories, ceux qui ont bu un concentré de jus d'artichaut ont vu leur sensation de faim fortement diminuée. Leur indice de masse corporelle a lui aussi baissé. (2)

 

Il est meilleur cru que cuit

Les artichauts les plus couramment rencontrés se consomment cuits comme la variété bretonne Camus qui représente environ 70% de la production française et se récolte de mai à novembre. Le plus gros est l’artichaut Castel qui peut peser jusqu’à 600 grammes et se reconnait à sa saveur particulière. Mais pour limiter la perte de nutriments qui peut atteindre 40%, l’artichaut est meilleur cuit environ 10 minutes à la vapeur que 25 minutes dans l'eau. L’idéal reste de le consommer cru comme on le fait avec le violet de Provence. Ce dernier est tendre car récolté légèrement immature, quand son foin n’est pas encore formé. (3)

 

Il régule le transit

Grâce aux nombreuses fibres qu’il contient (35%), l’artichaut facilite le transit intestinal et aiderait à lutter contre le cancer du côlon. Une partie des glucides de l’artichaut est constituée d’inuline qui stimule la croissance des bactériesbifidobacteria et permet de combattre les bactéries pathogènes. Chez certaines personnes, l’inuline est à l’origine de flatulences et de ballonnements, mais dans la majorité des cas elle contribue grandement à lutter contre le dérèglement de la flore intestinale. L’inuline est reconnaissable au goût : après avoir mangé de l’artichaut, l’eau que l’on boit paraît sucrée. (4)

Il est conseillé aux femmes enceintes

L'artichaut est riche en folates, encore appelés vitamine B9 : un artichaut cuit couvre à lui seul un tiers des besoins quotidiens. Les femmes enceintes en début de grossesse ont grandement besoin de ces folates car ils diminuent les risques d’anomalies du tube neural chez le fœtus. Un déficit maternel en folates augmente le risque de naissances prématurées, d’anomalies du développement placentaire et d’avortements spontanés. Toutes les femmes en âge de concevoir devraient veiller à leur statut en folates, en consommant des végétaux comme les artichauts. (5)

 issu de http://www.lanutrition.fr/

Posté par solang7 à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 mars 2014

Elixir de gingembre au thym

 

Préparez 1 litre d'elixir avec 6cm de racine de gingembre, 1 cuil a soupe de miel, 1 citron, 2 gouttes d'huile essentielle de thym a linalol : 

Pelez le gingembre et detaillez le en lamelles. Portez 1 litre d'eau à ébullition et verser le gingembre. Ajoutez le jus de citron. Laissezz infuser 4 min. puis filtrez. Ajoutez l'huile essentielle diluée dans le miel et mélangez bien. Buvez chaud ou glacé au cours de la journée. Cet élixir est un excellent anti angine et antilaryngique.

Posté par solang7 à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2014

Bienfait du curcuma

 

Cliquer  sur le lien :   http://www.creapharma.ch/curcuma.htm

 

Posté par solang7 à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


27 février 2014

Conserver des fruits plus longtemps

comment empêcher les fruits de noircir et pourrir trop rapidement et repousser les moucherons

Posté par solang7 à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2014

Apnee du sommeil

L'APNEE DU SOMMEIL

 

Chéri, n'oublie pas de respirer!

Le syndrome d'apnées du sommeil est caractérisé par des arrêts de respiration qui ont lieu pendant le sommeil. Les durées et fréquences de ces apnées varient d'un indivdu à l'autre, d'où une différenciation entre symptôme d'apnées léger, modéré et sévère.

Il importe de clairement différencier les apnées des ronflements, car si toutes les personnes qui font des apnées ronflent, tous les ronfleurs (40% de la population, et plus de 60% après 60 ans) ne font heureusement pas d'apnées du sommeil. 4 à 6% de la population, surtout d'âge moyen, souffre de cette pathologie.

Le problème de l'apnée du sommeil, c'est qu'elle ne se distingue pas par des symptômes spécifiques. Les ronflements, la somnolence diurne (mais qui peut être provoquée par des maladies chroniques ou la prise de certains médicaments), l'obésité, mais aussi une sécheresse buccale le matin, des maux de tête, sont des facteurs qui doivent attirer l'attention du pneumologue. La prise de tabac et d'alcool, surtout le soir, peuvent être des éléments défavorisants également.

Mais c'est souvent le témoignage du conjoint qui a pu se rendre compte d'un problème respiratoire chez son partenaire qui est l'élément le plus clair dans la recherche d'apnées.

Un examen polysomnographique est réalisé en laboratoire de sommeil: électroencéphalogramme, afin de mettre en évidence les stades de sommeil, oxymétrie pour rechercher le taux d'oxygène dans le sang, ...

Lorsque des apnées ont été dépistées, une concertation multidisciplinaire a lieu, afin de discuter du traitement adapté: pneumologues, nneurologues et techniciens du laboratoires du sommeil, ORL (en cas de causes "mécaniques"), kinésithérapeutes spécialisés en ventilation assistée, mais aussi orthodontistes (un appareillage dit "gouttière" peut dans certains cas réduire les apnées et être suffisant), nutritionnistes (si un régime est conseillé), ... nous travaillons ensemble.

Il faut distinguer les apnées légères des apnées modérées à sévères.

Dans le cas d'apnées légères, souvent, et hors problème ORL (amygdales, problèmes de végétations, ...), il suffit que le patient perde du poids pour que le phénomène d'apnée disparaisse. Il ne s'agit pas ici d'atteindre un poids idéal dans l'absolu, mais d'arriver à ce que l'on appele le poids idéal pour dormir.

Certaines apnées sont liées à la position, et pour les éviter, il suffit de ne pas dormir sur le dos.

Pour ce qui est des formes plus sévères, même si un régime - en cas d'obésité - est toujours conseillé, il n'est pas suffisant.

Le patient devra utiliser un appreil "CPAP", qui produit une pression positive continue au niveau des voies aériennes. Il s'agit en fait d'un "masque" nasal qui délivre une pression de 5 à 15 cm d'air. Ce traitement, pour être efficace, doit être appliqué toutes les nuits, au moins 3 à 4 heures par nuit. Certains patients se plaignent de ce masque, mais il s'agit du traitement le plus efficace, en l'absence de traitement médicamenteux.

Les apnées obligent le patient à se réveiller pour, littéralement, reprendre son souffle. Ces éveils brefs ne sont pas perçus par le patient, mais ils induisent un manque de sommeil réparateur. Le patient est donc dans un état somnolent la journée. Cela peut avoir des conséquences dangereuses, notamment lors de la conduite d'un véhicule. La loi considère d'ailleurs que la personne qui souffre d'apnées du sommeil non soignées est inapte à conduire.

Cette somnolence peut parfois être extrême: on a déjà vu des patients dormir debout en cours de diagnostic !

Il semble également qu'un lien existe entre les apnées et l'hypertension artérielle.

De plus, en apnée, il y a une perte d'apport d'oxygène, ce qui ralentit le rythme cardiaque. Il y a un risque d'arrêt du coeur, et donc de mort. A noter que ces apnées peuvent être un problème en cas d'anesthésie générale, au moment du réveil; il importe donc de sensibiliser les anesthésistes à ce problème.

source : http://www.saintluc.be/actualites/newsletters/039/

 

                                                                              +

 

 

Posté par solang7 à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Pour en savoir plus sur les huiles essentielles

aromatherapie-huile-essentielle-niaouli-bio

Pour tout savoir sur les huiles essentielles

http://www.centre-aromatherapie.com/

 

   Vous chercher sur : la lavande, tea tree, ou orange etc.

 

http://www.aroma-zone.com/aroma/dossier_utilisationhuilesessentielles.asp

 

Et  http://www.espritsante.com/9-huiles+essentielles.html

 

Bonne visite et bonne détente

Posté par solang7 à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

remèdes de grand mères

Remèdes de Grands-Mères ! 

1- Recette de casse-grippe:

Ingrédients : 1 tasse (250 ml) d'eau chaude
3/4 c. à thé (4 g) de gingembre
1 c. à soupe (15 ml) de miel (au goût)
Verser le gingembre et le miel dans l'eau chaude. 
Laisser déposer, sans brasser. Boire, à petites gorgées, aussi chaud que possible.
Réchauffer au besoin.


 2- Pour soulager un rhume:

Faire bouillir de l'eau. Quand l'eau est bien chaude, incorporer du jus de citron et du miel. Écraser un analgésique (Tylenol, Aspirine, Advil, etc.) et ajouter au mélange. Boire avant d'aller au lit. Soulage la gorge, apaise et aide à mieux dormir pendant les moments les plus pénibles d'un rhume. 


 3- Pour atténuer un mal de gorge:

Dans une tasse d'eau chaude qui a bouilli, ajouter 1 c. à thé (5 ml) de jus de citron et 1 c. à thé (5 ml) de miel. De cette façon, vous aurez moins de difficulté à avaler. 
 
 4-Pour soulager un mal de tête:

Il suffit de boire une ou deux tasses d'eau chaude, qu’on a préalablement fait bouillir. Ne rien ajouter dans l'eau et la boire le plus chaud possible en commençant par de petites gorgées. Ceci dilate les tissus et fait disparaître la plupart des maux de tête. 
 
 5-Pour soulager les sinusites et les extinctions de voix:

On peut se gargariser plusieurs fois par jour avec quelques gorgées de cette recette: 1 tasse d'eau bouillie à laquelle vous aurez ajouté 1/4 cuillère à thé de sel. Vous en aurez suffisamment pour toute une journée. Ce liquide sert aussi à diminuer la fréquence des sinusites: quelques gouttes dans les narines 3 à 4 fois par jour. La solution se conserve 24 heures. 
 
 6-Pour soulager un nez irrité:

Appliquez du baume à lèvres à l'extérieur et à l'intérieur des narines. Cela soulage, engourdit et guérit l'irritation.

 7- Pour soulager la «gastro»:

Mélanger 360 ml de jus d'orange non sucré sans pulpe, 600 ml d'eau bouillie et 1/4 c. à thé de sel. Boire le mélange par petite quantité. Ce liquide se conserve 24 heures 
 

 8-Pour soulager les brûlures d’estomac:

Il suffit de manger un yogourt. Le soulagement est presque instantané. Si vous n'en avez pas, essayez avec du lait.
 

 9-Rhumatisme:

Le céleri cru est très efficace pour décongestionner les reins qui sont la cause des troubles rhumatismaux. C'est un diurétique des plus efficaces. 
 10-Maux d'estomac:

Le miel pris avec de la cannelle en poudre guérit des maux d'estomac et des ulcères d'estomac. 


 
P.S.: N'oubliez pas que ce sont des trucs de Grands-Mères,
qui nous ont été envoyés par nos visiteurs.

 
 

 

Posté par solang7 à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le Tam : igname sauvage

Yam (igname sauvage)

http://www.eurekasante.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/yam-igname-sauvage.html

Mis à jour : Lundi, 17 Septembre 2012
La tige souterraine de l’igname sauvage (yam ou wild yam) est présente dans de nombreux compléments alimentaires. Il existe en fait plus de quatre cents sortes d’igname sauvage appartenant toutes à l’espèce Dioscorea. Elles poussent sur l’ensemble du continent américain et en Asie. On les utilise pour extraire deux substances, la diosgénine et la dioscine.
Depuis les années 1950, la diosgénine et la dioscine servent à la fabrication de la progestérone ainsi que des estrogènes utilisés dans les médicaments contraceptifs, les traitements hormonaux de la ménopause et des problèmes de fertilité, et plus récemment pour synthétiser la DHEA.
Usages et propriétés supposées de l'igname sauvage

Traditionnellement, les ignames sauvages étaient utilisées pour soulager les rhumatismes chez les Aztèques, les problèmes urinaires chez les Chinois, ou pour favoriser la sécrétion de bile et faciliter la digestion.
Aujourd'hui, les compléments alimentaires qui contiennent de l'igname sauvage sont proposés pour soulager les troubles de laménopause, remplacer la DHEA, prévenir l'ostéoporose ou augmenter le désir sexuel chez les femmes.
Quelle efficacité pour l'igname sauvage ?
La diosgénine et la dioscine n’ont aucune activité hormonale. Elles servent seulement de produits de base pour la fabrication industrielle des hormones féminines. Mais notre corps ne possède pas les enzymes nécessaires pour transformer la diosgénine et la dioscine en estrogènes, en progestérone ou en DHEA. Pour cette raison, les propriétés supposées de l’igname sauvage n’ont jamais été vérifiées et ne le seront probablement jamais…
Précautions à prendre avec l'igname sauvage
En l’absence d’études, l’igname sauvage ne doit pas être consommée par les femmes enceintes ou celles qui allaitent, ni par les enfants.
Ses effets indésirables sont les vomissements et autrestroubles digestifs.
Formes et dosage de l'igname sauvage
Des crèmes et des gélules contenant des extraits d’igname sauvage sont vendues en pharmacie et dans les magasins de produits naturels.


L'avis du spécialiste sur l'igname sauvage
Ces produits n'ont pas l'activité hormonale prétendue. De plus, la présence, non signalée sur l'emballage, de progestérone dans certains produits à base d'igname sauvage a parfois été décelée. Ces hormones de synthèse avaient été ajoutées par les fabricants, mais sans être mentionnées parmi les ingrédients. La prudence est donc de mise.


Sources : The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998.
European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003.
PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001.
PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007.





Source http://www.eurekasante.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/yam-igname-sauvage.html

Posté par solang7 à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,