01 février 2015

Le lacher prise

Le lâcher prise.
 
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos dit Jésus dans l'évangile de Matthieu.


 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
 Jésus propose aussi un joug, mais comme un maître doux et humble de coeur. Il rend aisé ce qui était difficile, léger ce qui était pesant, en nous faisant goûter la douceur de sa grâce et de sa miséricorde, en nous donnant ses instructions, avec la force de l'accomplir.
 
La paix que la loi ne pouvait donner, Jésus nous l'offre avec son repos.
 
Rejetons tout fardeau. Débarrassons-nous de tout ce qui alourdit notre marche et la freine, tel le stress, la fatigue, les soucis qui deviennent parfois un véritable fardeau.
 Nous pouvons sonder nos coeurs à l'aide de quelques questions:

 ■- Qui ou quoi détermine mes priorités?
 ■- Qui ou quoi détermine mes pensées, mes émotions?
 ■- Est-ce qu'il y a des choses ou des personnes que je ne peux lâcher?
 ■- Est-ce que ces choses, ces situations, ces personnes règnent sur moi plus que Dieu?
 
Jésus veut nous apporter sa liberté là où nous ne sommes pas libres.
 
Si notre espérance et nos désirs ont été déçus, cela peut conduire au découragement et à l’amertume.
 
Lentement, vous perdez l'espérance et votre confiance en vous, dans les autres, voire en Dieu. 

Le risque existe que ces blessures intérieures nous détournent de notre véritable destinée, bloquent la liberté de nous engager dans le courant de vie, nous empêchent de répondre avec confiance à l'appel du Seigneur.
 
Faisons nôtre la prière de l'apôtre Paul: Afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi.
 
Ainsi vivifiés, notre âme, notre coeur, notre corps recevront un nouveau souffle afin de porter du fruit pour le Royaume de Dieu.
 
Dieu le Père nous a unis à son fils comme les sarments sont attachés au cep. Tout ce qui a une valeur éternelle, nous ne pouvons le réaliser que par le Christ, en demeurant en lui. Le fruit de l’amour offert à notre prochain.
 
Le sarment ne poursuit pas une vie indépendante, il n'existe que pour porter les fruits du cep. C'est à ce prix que le Seigneur Jésus - qui est le cep - peut porter son fruit à travers nous. Laissons-nous porter par le cep afin de porter beaucoup de fruits.

Posté par solang7 à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 janvier 2015

Fuite d'eau ou fuite d'air

fuite d'eau ou d'air 
 

Avoir toujours sous la main: colle cyanoacrylique et bicarbonate de soude et chambre a air de pneu. Vous découper la chambre a air en bandes plus ou moins large et a peu pres 30 a 40 cm,pour tout ce qui est tuyauterie, enrouler en étirant bien pour bien serrer sur la fuite,passer le doigt sous la derniere boucle et passer le bout de la bande en retirant le doigt.Pour tous les récipiants plastiques rigides ou métal y compris aluminyum;bien assécher le trou,verser de la colle,puis du bicarbonate jusqu'a 5 a 6 couches,attendre que ça seche bien. point de colle pour les plastiques mous(baudruches)

Posté par solang7 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 janvier 2015

Conseils pour trouver un bon généraliste :

Un choix important

Dans le cadre du "parcours de soins coordonnés", l'Assurance Maladie vous demande de choisir et de déclarer votre médecin traitant. Il s’agit généralement de votre médecin généraliste, même si ce n’est pas une obligation (vous pouvez aussi choisir un spécialiste). 

Le choix d’un généraliste est important car c’est le médecin que l’on consulte le plus souvent. 
Or, vous devrez parfois en consulter plusieurs avant de trouver celui qui vous convient. 

Nous vous proposons ci-dessous plusieurs critères objectifs et subjectifs pour vous aider à bien choisir. 

 

Les critères à prendre en compte

Pour bien choisir son généraliste, il faut tenir compte de plusieurs éléments que vous pourrez facilement vérifier dès la première consultation

Avant même de rencontrer le médecin, vous pouvez juger l’accueil téléphonique, la facilité à obtenir un rendez-vous et l’accessibilité du cabinet. Ce dernier point peut être important, par exemple pour les personnes handicapées. 

Lors de la consultation, vous pourrez vous faire une idée sur les points suivants : 
• la ponctualité du médecin par rapport à l’heure du rendez-vous 
• le sens du contact : ce médecin vous inspire-t-il confiance ? pourrez-vous lui parler de vos problèmes personnels ou professionnels ? 

Outre ces critères "subjectifs", il est très important de tenir compte des critères objectifs suivants : 
l’hygiène du cabinet et du médecin : papier jetable sur la table d’examen, lavage de mains, etc. 

l'indépendance du médecin vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique : son cabinet est-il envahi d’échantillons et de médicaments, ou de stylos portant le logo des laboratoires ? 

• sa capacité d’écoute : vous laisse-t-il vous exprimer ou vous interrompt-il systématiquement ? vous explique-t-il le diagnostic et le contenu de l’ordonnance (la posologie, les effets secondaires) ? vous consacre-t-il assez de temps ? 

le prix de la consultation : ce médecin est-il de secteur 1 (conventionné) ou 2 (honoraires libres) ? accepte-t-il les patients qui bénéficient de la CMU ? 
A noter : le secteur 1 ou 2 doit être affiché dans la salle d’attente ; vous pouvez aussi choisir un médecin selon ce critère sur le site de l'Assurance Maladie (lien ci-dessous). 

• la disponibilité du médecin : fait-il ou non des visites à domicile ? le cabinet est-il ouvert le samedi et le soir ? 
• la rédaction de l’ordonnance 
• le réseau de spécialistes : ce généraliste dispose-t-il d’un réseau de spécialistes compétents vers qui il pourra vous orienter ? 

 

Déclarer son médecin traitant

L'Assurance Maladie vous demande de choisir et de déclarer votre médecin traitant pour pouvoir être remboursé dans le cadre du "parcours de soins coordonnés". 

Vous pouvez opter pour le médecin de votre choix : médecin de famille, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non… Vous devez ensuite le déclarer à votre caisse d'Assurance Maladie à l’aide d’un formulaire papier ou sur Internet. 

Par la suite, vous êtes libre de changer de médecin traitant, sans condition à remplir et sans avoir besoin de vous justifier. Il vous suffit de faire une nouvelle déclaration auprès de votre caisse d'Assurance Maladie. 

Vous devez faire une nouvelle déclaration : 
• si vous changez de médecin traitant ou vous déménagez 
• si votre médecin traitant cesse son activité, change d'activité ou déménage. 

Posté par solang7 à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 décembre 2014

Je crois ... mais suis pas pratiquant ?!

Par Sentinelle Que pensez vous de quelqu’un qui déclare: « Je suis nudiste… mais je ne pratique pas! » ou « Je suis chasseur… mais je ne pratique pas! » Comme moi vous diriez: un nudiste qui ne pratique pas, ce n’est pas un nudiste; un chasseur qui ne pratique pas, ce n’est pas un chasseur. Vous avez déjà compris la suite. Un croyant qui ne pratique pas, ce n’est pas un croyant! On ne peut pas séparer foi et pratique de la foi. Si vous avez véritablement la foi, vous ne pourriez pas faire autrement que de la pratiquer. La Bible déclare: « La foi sans les oeuvres est morte » Jc 2/26 Autrement dit: La foi qui ne se pratique pas n’existe pas! En fait, n’est-ce pas un mensonge de dire: « Je crois mais je ne pratique pas!  » ? Un mensonge pour cacher la vérité. Une vérité que l’on refuse de regarder en face et qui n’est autre que celle-ci: « En réalité, je ne crois pas! » Voilà pour beaucoup la vérité que l’on refuse d’admettre. Si vous n’êtes pas pratiquant, c’est parce que vous n’êtes pas croyant!

Mais qu’entend-on par pratiquer?

Qu’est ce que: « pratiquer sa foi? » Aller à l’église à Noël? Brûler des cierges? Manger du poisson le vendredi Saint? Aller à la confesse? Pratiquer sa foi peut se résumer en une phrase: Vivre en communion avec Dieu. Vivre une relation personnelle avec Jésus Christ. Cela peut se traduire concrètement de différentes manières: Par le lecture de La Bible, la prière, le désir de fréquenter d’autres chrétiens. La libéralité, la générosité, le partage volontaire de mes biens avec d’autres plus démunis. Le témoignage, le besoin de parler de Jésus Christ, de répandre l’Evangile. La décision de renoncer au péché, au mal, aimer son prochain, l’aider. Aller à l’église pour écouter la prédication, chanter, participer au pain et au vin. Voilà quelques exemples de ce que peut vouloir dire pratiquer sa foi. Et vous savez si l’on croit sincèrement, ces choses viennent naturellement. Ainsi pratiquer n’est pas un devoir mais un plaisir. C’est avec une immense joie que je pratique ma foi, que je lis La Bible, que je parle du Seigneur Jésus Christ. Si vous ne pratiquez pas votre foi, c’est tout simplement parce que vous n’avez pas la foi! Un arbre qui ne porte pas de pommes n’est pas un pommier. Si vous ne portez pas de fruits, si vous ne pratiquez pas, c’est qu’il vous manque Christ! Voulez vous qu’il dirige votre vie? Voulez vous qu’il prenne les rênes de votre vie?

Que faut il faire?

Vous repentir

Jean Baptiste prêchait: « repentez vous » Mt 3/2 Produisez des fruits dignes de la repentance Lc 3/8 Jésus prêchait: « Repentez vous car le royaume des cieux est proche » Mt 4/17 Les Apôtres ont prêché: « Repentez vous et convertissez vous pour que vos péchés soient effacés » Ac 3/19 Se repentir veut dire reconnaître ses péchés, les regretter. Avoir le désir de s’en détourner, c’est reconnaître avoir fait fausse route.

Vous convertir

Cela veut dire « faire demi tour », revenir à Dieu, changer de route, de direction. Recevoir Jésus Christ par la foi Jésus dit: « Voici je me tiens à la porte et je frappe, si quelqu’un entend ma voix et ouvre, j’entrerai » Ap 3/20 Jésus veut entrer dans votre vie. Il veut vous sauver, vous transformer. Il a versé son sang à la croix pour vous. Il est ressuscité. Il est vivant. Venez à lui maintenant sincèrement, et vous vous surprendrez vous même alors à….. pratiquer!

Pratiquer ou vivre?

Mais allons un peu plus loin. Si vous me demandez si « je pratique ma religion », je vous répondrai « non! je ne pratique pas une religion », je vis avec quelqu’un, je vis avec Jésus Christ, je vis ma foi en Christ. Jésus ne nous a pas promis une religion mais la vie, la vie éternelle. Jésus a dit: « Celui qui croit en moi a la vie éternelle » Jn 6/47. Je crois et je vis ce que je crois. L’enseignement du Christ nous appelle à vivre. Etre chrétien, c’est vivre avec Christ, vivre pour Christ. Je ne vous demanderai donc pas si vous pratiquez votre foi, mais si vous vivez avec Christ et pour Christ. S’il en est pas ainsi, venez à Christ maintenant, par la foi. Que le Seigneur vous soit en aide. Sentinelle L’article dans le blog de Sentinelle

Posté par solang7 à 18:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 décembre 2014

Son d'avoine

Autrefois réservé aux chevaux, le son d’avoine est devenu notre allié dans la lutte contre les kilos grâce à ses qualités de "mange graisses". Ave le printemps qui arrive et les envies de minceur qui l'accompagnent, le son va devenir la star de vos placards !

Le son d’avoine : pourquoi il aide à mincir

Le son d'avoine: il capte les graisses

Le son d’avoine est l’enveloppe externe du grain d’avoine. Extrêmement riche en fibres solubles et en pectine, il peut absorber jusqu’à trente fois son volume en eau. Ceci expliquant cela : sa consommation lors des repas permet à ses fibres de se dissoudre et ainsi se mélanger aux aliments et de les gélifier.

Les fibres de son ne pouvant être assimilées par l’organisme humain, elles vont traverser le côlon accompagnées des aliments qu'elles ont gélifiés et terminer leur chemin dans les selles, accompagnées de leur précieux butin. De fait, en permettant à l’organisme d’éliminer tout ou partie des graisses et sucres du repas, le son d’avoine fait baisser le nombre de calories ingérées et devient ainsi un très appréciable allié-minceur au fil du temps. Car il est recommandé d'en faire un allié de tous les jours pour constater une réelle épargne de calories.

>> A découvrir aussi : les pires aliments stocke-graisses

Le son d'avoine: bien le consommer

Attention : La faculté qu'à le son d’avoine de réduire l’absorption des graisses et des sucres lui permet aussi de réduire l’absorption des vitamines et autres nutri-éléments. Si vous en consommez régulièrement, il est donc conseillé de prendre un complément de vitamines en dehors des repas.
Par ailleurs, la consommation de son peut être assez mal tolérée si vous avez le côlon fragile ou si vous avez subit une opération de l'abdomen ou du tube digestif. Dans ce cas, parlez-en à votre médecin avant d'intégrer le son d'avoine à votre régime quotidien.

La posologie : commencez par une cuillère à café par jour, puis passez progressivement à une, puis deux, puis trois cuillères à soupe quotidiennes. Mais il est généralement conseillé de ne pas dépasser 3 cuillères à soupe par jour, afin d’éviter les désagréments intestinaux que pourrait provoquer une consommation excessive de son. Et pour éviter une "fuite" de la vitamine D et du magnésium dont vous avez besoin pour être en forme.

Comment le consommer : en le saupoudrant sur les salades ou crudités, ou encore en le mélangeant aux laitages (fromage blanc, yaourt, verre de lait). Ses propriétés exceptionnelles restent inchangées à la cuisson, il est donc possible d’intégrer le son d’avoine aux préparations pour galettes, crêpes, pâte à pain, pâte à pizza…

Posté par solang7 à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


07 décembre 2014

Qu'est ce la Depranocytose ?

Posté par solang7 à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Que faire quand on a toujours faim

 
 - Que faire quand on a toujours faim ? J'ai souvent faim, avoir souvent faim
Dans la pratique, comment prendre un apéritif en ne craignant pas de grossir ?
Docteur Jean-Philippe Zermati : Un système régulé est un système qui se corrige en permanence. Si vous dépassez votre faim, le système le corrige, tout simplement. Il fait en sorte que vous ayez moins faim... 
Donc si vous prenez un apéritif, vous aurez probablement moins faim après. Cela étant dit, il est tout à fait normal de dépasser sa faim dans certaines circonstances comme, par exemple, dans des occasions festives, ou quand vous découvrez de nouveaux mets que vous avez envie de reprendre, voire même en cas de coup de cafard pour vous consoler. Dans un système qui se régule, tout cela n’a aucune incidence sur votre poids puisque vous aurez moins faim après. En revanche, les personnes qui voudraient respecter à la lettre leur faim et leur satiété auraient eux, un comportement complètement pathologique. Car cela reviendrait à rigidifier ce qui, par nature, se veut extrêmement souple. Sans compter le fait que cela désocialise complètement.
Quand on a faim, ne perdrions-nous pas plus de poids en mangeant des crudités plutôt que des pâtes ?
Dr J-P Z : Non. Prenons un exemple : si vous avez besoin de 2 500 calories par jour, votre corps vous réclamera ces 2 500 calories, peu importe sous quelle forme vous le lui donnez. Si vous ne mangez que des carottes ou du blanc de poulet, tant que votre corps n’aura pas ses 2 500 calories, il les réclamera, sous une forme ou une autre, quelques heures après.
Doit-on éliminer définitivement le fromage ET le dessert ?
Dr J-P Z : Non, on n’élimine rien du tout. On suit les conseils de nos grands-mères et de nos mères : « Garde une place pour le fromage et pour le dessert ! »

Et si on a « envie » d’un petit morceau de chocolat ?
Dr J-P Z : L’envie n’est pas la faim. Ce qu’il faut comprendre c’est que ce système est hyper-performant et hyper-souple. La question est qu’on ne raisonne pas en terme de bouchées. Si vous dépassez votre besoin sur ce repas, vous le régulerez sur le repas suivant sans même vous en rendre compte.
Peut-on espérer ne pas grossir sans faire de sport ?
Dr J-P Z : Oui, car encore une fois, nous revenons à ce système régulé : plus vous faites du sport, plus vos dépenses énergétiques augmentent et plus vous aurez des besoins caloriques et plus vous mangerez. Il faut aussi savoir que si le sport ne vous fera pas maigrir, il a plein d’effets bénéfiques sur la condition physique et la santé. Il aide notamment les personnes qui souffrent de troubles du comportement alimentaire, en leur permettant d’avoir une meilleure perception de leurs sensations corporelles, et donc alimentaires. C’est aussi un exutoire pour les personnes stressés. Le sport est donc utile, car il vaut mieux décharger ses émotions dans la pratique d’une activité physique que dans la nourriture...

 

Posté par solang7 à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Nettoyage du corps après les fêtes

LE NETTOYAGE DU CORPS APRÈS LES FÊTES




Les repas de fêtes ont un impact sur votre corps :
 

avec des répercussions positives créant le plaisir convivial d’être ensemble et d’entretenir les relations avec ceux qu’on aime. 
mais également avec des conséquences négatives : un inconfort corporel dû à l’over-dose alimentaire, une prise de poids, un stockage d’impuretés...

Manger peut créer une pollution sur le corps humain. 
Les eaux intra-cellulaires deviennent troubles. Deux sortes d’impuretés s’installent : les impuretés colloïdales issues des céréales, les impuretés cristalloïdales en provenance des produits animaux. 
Les organes d’élimination doivent ensuite vider ces impuretés du corps. Mais sous l’afflux soudain d’excès, ils ne peuvent plus assumer l’excédent de travail.

D’où l’importance d’un plan de "sauvetage post-fêtes". Quatre pistes d’actions complémentaires sont possibles simplement.

1 - Buvez judicieusementBuvez moins d’alcool, ou pas du tout, le temps de vous refaire une santé
L’eau est le meilleur des draineurs.
Commencez la journée avec un grand verre d’eau avant votre petit déjeuner
Buvez en dehors des repas
En fin de repas, prenez une infusion d’une plante qui nettoie le corps et stimule la digestion.
Avant de vous couchez, à nouveau, une infusion réparatrice.

Choisissez ou variez vos infusions :
L’Artichaut pour stimuler votre foie
La camomille pour ceux qui aiment
Découvrez la Fumeterre, plante du foie et de la vésicule, et surtout purgatif léger.
Le laurier sauce, une plante anti-putréfaction pour des intestins plus propres et pour les flatulences
Le Romarin peut se révéler idéal pour les estomacs et les esprits embrouillés



2 - Mangez moins durant quelques repas et surtout faites moins de mélangesAvant ou après une période de fête, un seul plat est largement suffisant. 
Supprimez par exemple les entrées et les desserts.

Ou mieux, faites une mono-diète.
Pour cela, choisissez un produit que vous aimez bien : un légume par exemple.
Mais ce peut être du riz si vous avez peur d’avoir faim
et du fromage blanc ou des fruits.
Ne mangez que cela, sans sauce ou accompagnement.
N’ayez pas peur d’avoir des carences. Après les fêtes, vous n’avez rien à craindre !
Vous n’avez pas besoin de tous les styles d’aliments, tous les jours...
Pour reposer le corps, mâchez bien vos aliments et ne buvez pas entre les bouchées



3 - Bougez, faites de l’exerciceVotre corps a besoin d’une stimulation sanguine pour aller chercher les trop-pleins stockés.
Les mouvements exercent une forme de massage sur vos organes et votre musculature.
Ces mouvements sportifs ou non vont aider au nettoyage du corps.
Ils vont aussi brûler des calories supplémentaires, celles accumulées dans les repas précédents.



4 - Respirez pour brûler vos graissesLe métabolisme est une alchimie entre l’aliment et l’oxygène.
Aussi, faut-il respirer plus pour mieux brûler l’aliment et les excédents.
Privilégiez les efforts cardio-pulmonaires qui accélèrent la respiration (jogging, natation, ski...).
Marchez en respirant avec ampleur.
Ou simplement augmentez la longueur de votre souffle après un repas trop copieux.



Le meilleur moyen de relancer un corps lourd des excès gastronomiques accumulés,
c’est d’alléger les repas suivants, de s’appuyer sur quelques plantes, de bouger et de respirer plus que de coutume.

Posté par solang7 à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,